Publié par Laisser un commentaire

Pas si indispensables

Devenir parents quand on se dirige vers une vie zéro déchet c’est toute une expérience.

Comment limiter son impact, éviter des jeter des tonnes de choses, d’avoir mille et un ustensiles en plastique ?

Alors avant même la naissance de mon bébé bulle j’ai réfléchi à tout ce que je pouvais éviter d’acheter, tout ce qui pouvait être en verre et non en plastique, aux alternatives qui existent. A toi, le futur parent un peu paumé devant les millions de produits que l’on te dit indispensables pour l’arrivée de ton bébé, je te donne ici mon avis sur les réels indispensables (pour moi) et ces choses que j’ai essayé et qui ne me conviennent pas ou son carrément inutile. (Il s’agit de mon avis personnel, tous les bébés n’ont pas forcément les mêmes besoins et tu pourras  bien sûr avoir dans tes indispensables des choses qui ne m’ont jamais servies).

Commençons par ces choses que j’ai acheté ou récupéré, mais aussi celles que je n’ai pas voulu prendre même si on me disait que c’était l’objet qu’il fallait à tout pris avoir :

  • Les vêtements taille naissance.

Alors ça c’est LE must de l’inutilité ^^. Sauf si ton bébé né très prématuré, tu peux être quasiment sûr qu’il ne rentrera pas dans les vêtements taille naissance, où alors l’espace de deux jours et après il faudra passer au 1 mois. A la maternité où j’ai accouché ils nous ont d’ailleurs conseillé de venir avec des tenues en 1 mois et 3 mois, et de laisser tomber la taille naissance. A part pour le bonnet je te confirme que le pyjama en 1 mois lui allait bien, de toute façon aussi petit il n’utilise ni ses mains ni ses pieds donc si le pyjama lui couvre un peu la main, au pire il est bien au chaud ;-P.

  • Les 12 produits de nettoyage de la maternité, crèmes et autres liniments.

Alors oui, un caca un peu collant, surtout ceux du début, est un peu difficile à enlever avec uniquement de l’eau mais soyons honnêtes, tu n’as pas besoin de toute la panoplie que la maternité t’offre généreusement pour faire de la pub à la marque avec laquelle elle travaille. Soit tu peux d’abord nettoyer avec simplement un peu d’huile sur un coton puis « rincer » avec de l’eau tiède ou une eau nettoyante maison (la recette est ici si tu veux ;-)), soit tu peux te fabriquer ton liniment maison avec 50% d’eau de chaux pour 50% d’huile d’olive, de caméline ou d’amande et un peu de cire d’abeille pour stabiliser l’émulsion. Simple, efficace, économique et clean !

Et par la suite je suis restée uniquement à un mélange d’eau avec un tout petit peu d’eau  de fleur d’oranger pour lui nettoyer les fesses au quotidien.

Pour ce qui est de la crème en cas d’érythème c’est pareil, on te propose toujours des tonnes de crèmes différentes, avec des compo. pas toujours supers alors qu’un peu de beurre de karité fait des miracles ! Et pour les périodes de fesses vraiment abîmées (RGO, poussées dentaires) j’alterne avec une crème au miel de Manuka.

  • Le gel douche/shampoing

Les premières semaines voir les premiers mois de vie on devrait vraiment laisser la peau de nos bébés tranquille ! Le vernix qui la recouvre la protège et à vouloir les baigner trop rapidement voir les laver avec du savon on ne fait que fragiliser cette peau déjà tellement sensible. Beaucoup de parents attendent au moins un mois avant de baigner leur nouveau né. En jeune maman disciplinée j’ai donné le bain à mon crapaud dès le deuxième jour à la maternité pour qu’ils me montrent comment faire parce que j’avais un peu peur de rentrer sans l’avoir fait et de devoir me débrouiller une fois à la maison. Mais si j’ai un jour un autre enfant, je pense que j’attendrais effectivement aussi longtemps que possible avant le premier bain.

Ceci étant dit, si tu souhaites lui donner le bain plus tôt je ne te jetterai pas la pierre ;-), mais pas de savon ! Au moins les premières semaines. Ici j’ai utilisé pour la première fois un gel douche que l’on m’a offert, aux environs de ses 3 mois. Avant ça c’était bain à l’eau uniquement. Et aujourd’hui, j’utilise toujours le même gel douche alors qu’il fête ses 15 mois demain, c’est dire la quantité qu’on utilise ^^. A sa naissance on m’a offert 3 (!) gels douches ! Les compo. étant clean et les gels douches bio je vais surement les utiliser pour lui ou pour papa et moi. Mais après ça je vais passer au savon solide, saponifié à froid et surgras. Pour lui offrir les savons le plus doux possible pour sa peau et par la même occasion, utiliser un savon sans emballage, zéro déchet, économique et écologique.

  • La méga panoplie de biberons

Que tu fasses les choix d’allaiter ou non, saches que contrairement à ce que tu liras partout, non, tu n’as pas besoin d’avoir 10 biberons, 15 tétines, un stérilisateur, un chauffe biberon etc etc…

Ici j’ai allaité bébé bulle jusqu’à ses huit mois, pendant cette période j’ai donc utilisé zéro biberon, même si j’en avais quand-même, et déjà beaucoup trop puisque j’avais ceux que papa bulle avait gardé quand il avait eu son grand, celui que la sage femme m’a offert (en me déconseillant de l’utiliser pour éviter la confusion, logique quand tu nous tiens :-D), celui qui était offert avec le tire lait manuel que j’ai acheté vers le 7ème mois (si j’avais su alors que l’allaitement prendrai fin quelques semaines après je me serais abstenue…).

Et quand finalement bébé chat à commencé à manger solide et n’a plus voulu du sein j’ai acheté quatre biberons en verre, par ce que je ne voulais pas lui donner de plastique, avec forcément, les tétines compatibles.

Deux de ces biberons ont finalement terminés leur course explosés par terre (RIP), 3 des tétines on été subtilisées par les chats pendant qu’elles séchaient tranquillement au bord de l’évier, et un des biberon à tout simplement disparu… (S’il est resté chez quelqu’un, c’est le notre les gars ;-P). Et finalement on s’est rendu compte que deux biberons c’est amplement suffisant, il suffit de les laver au fur et à mesure ! Pendant que l’un sèche on utilise l’autre et vice versa, tout simplement.

Par contre j’ai quand-même fini par ressortir un des biberons en plastique qu’on nous avait offert parce que maintenant bébé bulle veut faire tout seul et avec le biberon en verre je n’étais pas sereine ^^, et en plus c’était lourd pour lui.

Pour ce qui est du stérilisateur, du chauffe-biberon, du séchoir  biberon sérieux ? et que sais-je encore. Je n’en ai jamais utilisé aucun ! Pour stériliser au début, de l’eau bouillante et le tour est joué, après plus besoin de stériliser. Pour chauffer, nous n’avons ni chauffe-biberon ni micro ondes, une bouilloire, on fait chauffer quelques secondes et on teste dans le pli du poignet. Tu verras on prend très vite l’habitude et on sait exactement combien de temps il faut laisser chauffer pour avoir la bonne température.

  • La baignoire de bébé

Les trois premiers mois de bébé bulle je l’ai baigné dans une baignoire spéciale que l’on nous avait prêtée. Hyper lourde, pas du tout adaptée à notre salle de bain, je me suis vite rendue compte que je mettais beaucoup plus d’eau dedans que si j’avais fait le « bain libre » au fond de notre baignoire et qu’en plus je devais me contorsionner pour maintenir bébé dedans alors qu’elle était posée au sol dans la salle de bain, sans parler du moment où il fallait la soulever pour la vider… Bref on a vite laissé tomber pour tester le dit « bain libre » et se rendre compte que c’était tellement mieux ! Fini les pleurs dans le bains, le mal de dos et les genoux en miettes. Bébé a commencé à adorer le bain et nous on a adoré le voir apprendre à se mouvoir mois après mois dans l’eau.

  • Le lit bébé

Alors ça, ça dépendra beaucoup du bébé et des parents en réalité.

Ici on a voulu à tout pris acheter le lit et la commode avant la naissance de bébé pour qu’il ai SA chambre toussa toussa… Mais en réalité il a dormi dans un berceau de cododo dans notre chambre jusqu’à 6 mois, puis sur un matelas dans notre chambre jusqu’à 1 an. Et aujourd’hui qu’il dort plus ou moins dans sa chambre, je rêve de le faire encore dormir sur un matelas car c’était beaucoup plus simple pour lui comme pour moi, mais papa ne veut pas en entendre parler parce que bon, on a acheté un lit, ce serait peut-être bien de s’en servir… Donc si c’était à refaire je crois que je n’achèterai pas de lit et que bébé aurait une chambre « Montessory » avec lit au sol…

Parlons maintenant des alternatives pour limiter l’impact écologique de notre tout petit

  • Les couches et les cotons/lingettes

Les anciens crierons au scandale en lisant ceci mais, un bébé représente à lui tout seul  des milliers de déchets : couches, cotons, lingettes, aliments non consommés… Et au jour d’aujourd’hui ces produits en version jetables censés nous faciliter la tâche n’ont plus vraiment la côte. La planète va mal et de plus en plus de parents reviennent aux versions lavables de ces objets. Couches lavables, cotons réutilisables, lingettes maison. A l’aire de la machine à laver, revenir « en arrière » ne nous paraît plus si compliqué.

Si tu me suis depuis un moment tu sais que j’ai testé les couches lavables (le billet est ici) et que ça n’a pas été une grande réussite… Mais étant passée par la location je me dis que le problème venait peut-être surtout de là (et d’un papa pas très chaud qui ne m’a pas vraiment encouragé à continuer ^^).

Par contre pour les cotons pour le change et les lingettes que j’utilise quand bébé c’est tout crotté en mangeant, je suis restée à la version lavable. Sauf pour le gros gros popo, j’ai toujours un ou deux cotons à porté de main pour dégrossir parce qu’avec les lavables je trouvais que j’avais tendance à lui irriter le derrière car j’y passais plus de temps et je devais plus « frotter ».

  • La poussette/ le moyen de portage (écharpe…)

Bébé ne va pas pouvoir partir se promener sur ses petites jambes avant un bon moment. Il va donc falloir le porter contre soit ou dans une poussette pendant quelques temps. Pour ça j’ai choisi de me procurer tout le nécessaire d’occasion et franchement c’est beaucoup moins cher, en plus pour les écharpes c’est mieux parce qu’elles sont moins « raides » et au moins, si ça ne convient pas j’ai moins mal au cœur de devoir les vendre/donner, que si je l’avais payé le prix fort.

  • Les jouets en bois/ d’occasion/ DIY

Bon là dans la réalité les gens aiment beaucoup trop offrir des jouets aux enfants et ils ne correspondent pas souvent à ton « idéal » du jouet parfait… Donc c’est difficile de ne pas avoir beaucoup trop de jouet, en plastique, neufs, qui font du bruits, pleins de couleurs  (surtout au début quand il ne faut pas trop de couleurs pour éviter la sur-stimulation, vala vala…) etc etc…

Mais pour la plupart les jouets de bébé bulle viennent de ses cousins et de son grand frère et finalement, ce qu’il préfère c’est jouer avec les jeux « de grands ». Rien de mieux que de sortir du placard une gourde, des casseroles, une cuillère et de jouer à manger comme un grand. Alors on lui laisse des casseroles pour lui, on lui fabrique de jeux maisons avec ce qu’on a sous la main et surtout on le laisse créer ses jeux lui-même par imitation et en faisant fonctionner son imagination.

 

En bref les véritables indispensables pour bébé se résument à peu :

  • Du lait soit en allaitant, soit avec un nombre raisonné de biberons ^^
  • De quoi l’habiller confortablement (pas besoin non plus de centaines de tenues, surtout les premiers mois, il va vivre en pyjama et toi aussi)
  • De quoi le porter, le déplacer : écharpe, poussette, siège auto
  • Un lit, cododo, berceau, nacelle, matelas, lit à barreaux, à toi de trouver ce qui te convient le mieux
  • De quoi le changer : couches (lavables ?), cotons, un ou deux produits nettoyants (maison c’est mieux) et du beurre de karité
  • Et quelques jouets mais encore, tu l’auras compris, on a déjà tout ce qu’il faut à la maison en y réfléchissant un peu 😉

 

Et toi alors quels sont les objets que tu n’as jamais utilisés pour bébé voir que tu regrettes d’avoir acheté ? Je suis sûre que j’en ai encore oublié pleins ^^

Et pour notre belle planète, as tu mis des actions en place pour réduire les déchets de bébé ?

Publié par Laisser un commentaire

Eau nettoyante pour bébé

À la naissance de mon petit bonhomme on m’avait offert une eau nettoyante sans rinçage, pour le change, débarbouiller le visage etc…

J’ai trouvé ça vraiment pratique mais

1- elle n’était pas bio bien que certifiée très naturelle

2- je n’avais pas envie de racheter un flacon pompe en plastique au bout de quelques mois

3- c’est pas donné…

Du coup je me suis penchée sur l’élaboration d’une recette DIY.

Je me suis inspirée des recettes de plusieurs sites et j’ai créé la mienne, que je vous partage aujourd’hui 😉.

Pour un flacon pompe de 500 ml :

– 2 CàS d’eau florale (ici d’orange parce que j’en avais et qu’elle est apaisante)

– 1 CàC d’huile végétale (ici Calendula)

– 1 CàS de savon pour bébé (ici on m’a offert celui d’Acorelle)

– 400 ml d’eau bouillie puis refroidie (ou eau en bouteille)

Tout mélanger dans le flacon et pi c’est tout !

Si ça c’est pas le top du produit DIY hypra facile à réaliser ! Et en plus ça sent bon, ça nettoie bien et les fesses de bébé n’ont jamais été aussi belles, plus de rougeurs (sauf dents qui sortent mais là on y peut pas grand chose…), plus de petit bobos plus rien, juste des petites fesses toutes lisses 😍.

Et si vraiment on a un caca récalcitrant je commence par nettoyer une première fois juste avec de l’huile pour décoller tout ça et je termine avec mon eau nettoyante et hop tout nickel.

À bientôt 😊


pub

Publié par Laisser un commentaire

J’ai testé : les couches lavables

Aujourd’hui je voudrais vous parler de quelque chose que j’ai su vouloir essayer à l’instant même où j’ai appris que j’étais enceinte (peut-être même avant ^^) : les couches lavables.

Ça me paraissait la suite logique de ma démarche vers l’écologie et le zéro-déchets. Et en plus j’ai découvert au cours de mes recherches que l’ont peut les louer !

Si vous mes suivez sur Facebook vous connaissez déjà cette expérience et les résultats :-D.

J’ai donc fait le choix de passer par la location via une entreprise située en Isère (donc en plus en local ! Le top). Si ça vous intéresse n’hésitez pas à vous rendre sur le site de locacouche 😉.

J’ai donc loué plusieurs sortes de couches afin de tout tester dans un premier temps : 

  • Des couches TE1 (tout en 1) : en gros tout est prêt dans la couche, c’est comme une couche classique, y a plus qu’à installer ^^. Je dirais que c’est la plus simple à utiliser au quotidien
  • Des couches TE2 (tout en 2) : la couche est aussi très proche d’une couche « classique » mais il faut ajouter à l’intérieur un insert, c’est une grande « bande » de tissus absorbant (coton, chanvre, bambou). Un peu plus contraignant au quotidien (parce qu’il faut penser à les préparer en avance principalement), mais plutôt pratique en cas de petit pipi, pas besoin de tout changer à chaque fois ! Même si en théorie, pas besoin de tout changer à chaque fois même pour la TE1, car dans tous les cas on met un insert en papier et en cas de tout petit pipi il suffit parfois de le changer et la couche est toute propre.
  • Et enfin des couches + culottes : comme son nom l’indique on a une couche, c’est la partie qui va absorber, et une culotte, que l’on va ajouter par dessus et qui sera la partie imperméable pour laisser les vêtements de bébé bien au sec. Bon, finalement je n’ai même pas eu l’occasion de les tester celles-ci car elles étaient plus grandes.

Ce que j’en ai pensé :

Alors déjà il faut savoir que j’ai commencé le test dans les toutes premières semaines de vie de bébé bulle et que… ce n’est pas une bonne idée :-D. A cet âge là il est difficile de régler la tailles donc j’ai eu beaucoup (beaucoup beaucoup de fuites). Et à cet âge là bébé remplit énormément et très souvent ses couches, pour éviter les fuites il fallait donc que je change sa couche au moins toutes les heures, autant dire que c’est impossible au quotidien. 

Concernant les fuites j’ai appris quelque chose au fil de mes essais : attention à la tenue de bébé ! Il est très important de choisir une tenue qui ne sert pas du tout au niveau de l’entre jambe donc ne pas hésiter à mettre des bodys et pyjamas un peu trop grands et/ou à ne pas fermer toutes les pressions entre les jambes ;-).

Voila le genre de tenue qui peut éviter le drame ^^

 

Vous l’aurez compris je n’ai pas continué avec les couches lavables, je n’aimais pas plusieurs choses : l’odeur déjà, je trouve que ça sent le tissus mal séché, vous voyez comme quand on oublie son linge dans la machine ? Et ça dès le moindre pipi. Je n’aimais pas non plus devoir tout triturer avec les mains pour séparer les différentes parties avant de pouvoir la laver. Et enfin je trouvais vraiment contre-productif de devoir rincer chaque  couche en cas de caca (donc toutes les couches pour un bébé d’une semaine…) et en plus de me retrouver à changer à chaque fois toute la tenue de bébé ! J’ai triplé mon nombre de machine pour réussir à suivre en nombre de couches et pyjama… Pas sûre sûre que la planète apprécie… Sans compter que j’ai un doute sur le fait que les matériaux des couches soient très sains pour notre planète à chaque lavage. Tout ce qui est polaire, PUL etc… Je crois bien que ça passe dans l’eau non ?

Bref j’ai vite déchanté et renvoyé tout ça à locacouche, qui en passant sont supers compréhensifs et vraiment très agréables !

Mais je peux quand-même vous donner quelques petites pistes de ce que j’ai préféré.

Déjà entre les pressions et le scratchs, contrairement à ce que j’aurais pensé, j’ai largement préféré les  scratchs, vraiment pratiques pour adapter parfaitement la couche à la morphologie de bébé.

Ensuite j’ai beaucoup aimé le fait d’avoir des jolies couches… Oui c’est tout bête mais une jolie couche pleine de couleur ça met un peu de gaieté au moment du change :-D.

Et enfin, si je n’ai pas aimé les couches j’ai par contre adoré les lingettes (cotons) lavables pour nettoyer les fesses de bébé ! Beaucoup plus doux pour sa peau fragile, très agréable à utiliser, facile à nettoyer… Si vous me suivez sur les réseaux sociaux vous savez même que j’en ai acheté du coup au salon Primevère parce que franchement je suis tombée amoureuse ^^. Et pour le coup là j’ai vraiment l’impression d’aider notre belle planète en ne jetant pas 3 cotons à chaque change !

Voilà donc pour mon expérience des couches lavables. Malheureusement j’en attendais beaucoup et j’ai été très déçue, et finalement à l’heure actuelle je suis revenue aux couches classiques, mais bio, 60% biodégradables, avec un sachet en matériaux recyclé et sans chlore, pétrole, latex etc etc…

On ne peut pas tout réussir même dans une démarche zéro-déchet… Mais je fais pleins d’autres actions de ma petite place donc ça m’aide à garder bonne conscience 😉