Publié par

La fécule, cette alliée précieuse

Hey salut !


Tu sais quoi ? Aujourd’hui j’avais envie de te parler un peu de la fécule.

Si tu me suis sur Facebook ne t’inquiètes pas, tu ne vois pas double, je reprends une publication de l’automne dernier 😋.

La fécule donc, mais si tu sais celle qu’on utilise quand on a fait une sauce un peu trop liquide, celle de maïs, de pomme de terre

flour-1581967_1920

Est-ce que tu savais qu’on peut aussi l’utiliser dans la salle de bain ?

Si si je te jure, sans rire !
On peut par exemple l’utiliser comme shampoing sec. Un matin, tu te lèves, tu as les cheveux gras, pas le temps ou juste pas l’envie de faire un shampoing ? Hop une petite cuillère à soupe de fécule sur le cuir chevelu, on masse, on laisse reposer et plus qu’à brosser pour des cheveux tout propres ! Si tu as les cheveux très foncé, n’hésites pas à ajouter un peu de cacao, ça t’évitera de finir avec des traces blanches dans la crinière.


Mais la fécule c’est aussi un puissant anti-transpirant, d’où son utilisation dans ma recette de déodorant ici, elle a en effet la faculté « d’aspirer » les liquides, (c’est comme ça qu’elle sauve tes sauces par magie d’ailleurs) et ça s’applique aussi à la transpiration.

Elle a aussi des supers pouvoirs en maquillage : elle s’utilise comme support pour les poudres de maquillages (fards, poudre libres), a un effet matifiant, améliore l’adhérence… Et enfin elle atténue l’effet gras des baumes maison !


Bref la fécule est définitivement un indispensable, à toujours avoir dans son placard.

Tu savais toi qu’on peut faire autant de choses avec la fécule ?

 

Publié par Laisser un commentaire

Baume à lèvres

Salut salut !

Aujourd’hui on se retrouve pour une nouvelle recette, celle du baume à lèvres.

Comme pour les autres produits vous pouvez les retrouver en démonstration lors d’un atelier, n’hésitez pas si vous voulez le découvrir ou le faire découvrir.

Alors là on est dans la recette super super express, avec seulement trois ingrédients et d’une facilité déconcertante. (Promis une fois qu’on a testé on ne revient plus en arrière ^^)

Pour deux tubes de 6 ml il vous faudra :

  • 5gr de beurre de karité
  • 5gr d’huile de coco
  • 3gr de cire d’abeille
  • 1 goutte vitamine E ou d’huile de germe de blé (conservateur naturel)

Et la préparation (vous allez voir on est dans le super difficile !) :

Tout faire fondre ensemble sauf la vitamine E en mélangeant bien, hors du feu ajouter la vitamine E (ou l’huile de germe de blé) et transvaser dans le tube (de préférence à l’aide d’une seringue dédiée).

Oui oui, c’est tout ! Je sais on se demande bien pourquoi on n’a pas commencé plus tôt quand on découvre ça ^^.

 

Et si vous voulez ajouter un peu de peps à votre baume vous pouvez :

  • le parfumer avec une fragance (coco, vanille, chocolat ou que sais-je encore)
  • le colorer (betterave pour un baume rouge/rose, cacao pour un baume marron, curcuma pour un baume jaune-orangé etc…)

ici aussi je me suis inspirée des recettes d’Antigone XXI puis je l’ai simplifié à ma sauce 😉

Je vous dit à très bientôt pour un nouvel article ou lors d’un atelier 😉

pub